Les risques et défis d'un projet usine à sites

12 Jan 2021Usine à sites

Vous entendez beaucoup parler d’usine à sites, peut-être souhaitez-vous en lancer une, ou bien vous êtes déjà en train de le faire ?

Vous êtes convaincu mais souhaitez tout de même un regard réaliste pour éclairer vos décisions et votre projet et donc connaître les risques et les difficultés d’un tel projet.

Actency a rencontré de multiples situations après plus de 1200 projets livrés, dont de nombreuses usines à sites. Nos équipes ont ainsi pu recenser les risques et les inconvénients déjà expérimentés dans différentes organisations. 

Actency propose une solution d’usine à sites basée sur la solution Drupal, découvrez-la : Drupal Factory

Voici le résultat de notre travail de synthèse :

Budget important : 2 à 3x plus important que pour une refonte traditionnelle

 

Tout d'abord, une usine à sites nécessite un budget plus important : de 2 à 3 fois le budget d’une refonte traditionnelle. 
De multiples raisons le justifient, voici les plus importantes à retenir :

  • Premièrement, une usine à sites nécessite d'investir dans des outils d'industrialisation (et ils sont nombreux !) : Docker, Kubernetes, Azure DevOps, GitlabCI, Behat, etc. L’objectif étant de déployer rapidement plusieurs instances (voire beaucoup), vous avez intérêt à maîtriser votre socle technologique. Vous allez devoir investir :
    • dans des CIT (Continuous Integration Testing), comptez jusqu'à 20% de budget supplémentaire et dans du CI/CD (Continuous Integration, Continuous Delivery), 
    • dans une nouvelle infrastructure de type Docker ou Kubernetes, vous permettant par exemple, de réaliser des déploiements de nouvelles instances en quelques minutes,
    • dans une refonte de votre infrastructure avec une orientation cloud : car en centralisant vos applications, vous aurez besoin de plus de puissance, de scalabilité et de sécurité. 
  • Ensuite, un projet qui touche à autant de couches informatiques est aussi l'occasion de revoir son urbanisation. Ce sujet est trop souvent dépriorisé, mais avec une usine à sites, vous n’avez pas le droit à l’erreur : un éventuel dysfonctionnement serait démultiplié sur l’ensemble de votre écosystème et vous devrez probablement vous y attaquer pour tout sécuriser. 
  • Vous allez probablement devoir vous préparer à industrialiser la personnalisation graphique, c'est pourquoi vous allez probablement investir dans un design system complet permettant de cadrer la personnalisation et de préparer tous les assets dont les équipes techniques auront besoin pour personnaliser rapidement toute nouvelle instance en respectant votre ligne graphique et surtout sans avoir à dépenser beaucoup de jours en développement Front-end 
  • Enfin, beaucoup d'innovations incontournables ont émergé ces dernières années et vous n’avez peut-être pas conscience de la quantité de nouveaux usages et de nouvelles technologies que vous allez devoir intégrer si vous voulez rester au niveau de la concurrence, voici quelques exemples : 
    • Un front-end comprenant des micro-interactions devient la norme. Éventuellement un découplage complet du front-end sera nécessaire, en misant sur des technologies de type React, Angular, Vue, etc. 
    • De nouveaux breakpoints sont à prendre en compte car vous ne pouvez plus vous passer des écrans retina et des petits écrans de portable en plus du format PC et smartphone traditionnels, or un Breakpoint en plus à mettre en œuvre c’est beaucoup de jours complémentaires et de tests à effectuer.
    • De nombreuses plateformes en SAAS seront à intégrer dans les projets actuels, l’investissement dans une bonne intégration des services tiers sera inévitable. 
    • Le fait de centraliser les contenus implique de mettre en œuvre des fonctionnalités de gestion de contenu bien plus avancées qu’un projet traditionnel n’en a besoin : workflow, permissions, historisation, archivage, aide à la traduction, outils seo intégré, tableau de bord, etc.


Prenez un RDV de 15mn avec notre Directeur Technique si vous souhaitez plus d'information, des démonstrations ou des témoignages 

La gestion du risque devient un sujet critique

Avec une usine à sites vous faites également converger les risques sur le même socle : une faille de sécurité ou un dysfonctionnement peut se propager sur tous les sites (tout dépend du cloisonnement de vos instances). 
Il est donc important de ne pas sous-estimer l’installation de système de protection : un CIT (Continuous Integration Testing) et de mettre en œuvre une véritable philosophie DevOps (avec un CI/CIT/CD complet). Malheureusement, trop d'organisations n’investissent pas suffisamment sur ces aspects car elles n’ont pas conscience que désormais tout est automatisable : les tests fonctionnels, d'intégration, de performance, de sécurité, de qualité du code, et même des tests de respect de la charte graphique. Or, une usine à sites est un ensemble technologique très sensible à l'effet papillon. Les équipes techniques ne peuvent pas maîtriser la conséquence de chacune des modifications sur un tel système. En réalité, sans CIT vous n'avez pas le contrôle et dans quelques années, avec le turn over naturel de vos équipes, vous aurez à gérer une cascade de dysfonctionnements sans en comprendre l'origine. Seul un CI/CD complet comprenant un CIT, contrôlera correctement les modifications apportées à vos applications et vous protégera réellement sur la durée. 


Prenez un  RDV de 15mn avec responsable DevOps si vous souhaitez plus d'information, des démonstrations ou des témoignages 

Gare au burnout du product owner

Un projet de type usine à sites met fortement à contribution votre Product Owner, sa grande disponibilité et sa capacité à décider sont la clé. En effet, statistiquement, plus de 80% des Burn out constatés pendant ce type de projet sont sur les Product Owner (PO). Cela s’explique par le fait qu’un projet d'usine à sites mobilise tous les stakeholders, le PO devient automatiquement un goulot d'étranglement de l'ensemble du dispositif, jamais en dessous d'un mi-temps et souvent à plein temps. 

  • Nos conseils :  
    • Mettez-le à temps plein
    • Accompagnez-le d'un proxy PO 
    • Donnez-lui la légitimité de trancher rapidement sans avoir à obtenir l'unanimité 
  • Quelques solutions pour le sortir d'un mauvais pas :
    • Organisez des war room pour rebooster le projet 
    • Organisez-vous avec un Nexus si vous avez trop d'équipes productives etc.

Prenez un RDV de 15mn avec notre équipe de Proxy Po si vous avez besoin d’aide ou consultez nous pour discuter de solutions si vous êtes dans ce cas

Passez en Agile, mais pas sans contrôle ! 

Une usine à sites n'est pas réalisable en cycle-en-V car beaucoup trop de variables sont à prendre en considération pour tenir un planning et un budget de façon réaliste. Notre recommandation est de réaliser votre projet par priorité business, avec des démonstrations toutes les 3 semaines et seule la méthode Agile Scrum vous permettra ce mode de fonctionnement. Toutefois, l’agile pur n’est pas suffisant : beaucoup d'agences se contentent de respecter scrupuleusement la méthodologie agile et cela ne suffit pas. Il faut en effet y associer un fort contrôle de gestion permettant de gérer le budget et le planning. Sans cela, le Product Owner risque d’accepter trop de modifications de périmètre provenant de ses stakeholders sans savoir quel est l’impact sur la fin de son projet. 
Notre recommandation :

  • Toujours prévoir un rôle Direction de Projet, même en agile, afin d’assurer un haut niveau de contrôle de gestion continu sur l'ensemble du périmètre 
  • Si votre projet est suffisamment important, découpez votre projet en lots fonctionnels complets afin de préserver le budget de lots suivants. A noter qu’un lot ne devrait pas être inférieur à 3 Sprints pour être produit en Agile.

Cet article résume les risques récurrents les plus critiques. Chacun de ces conseils provient d'une ou plusieurs expériences de mise en œuvre d'une usine à sites. Nous ne pouvons pas citer nos clients pour des raisons évidentes de confidentialité, toutefois nous espérons que ces éléments vous permettront de mieux gérer vos propres projets. 

Si vous souhaitez des témoignages ou plus d’informations vous pouvez contacter un consultant spécialisé en usine à sites en prenant  RDV ici ou en passant par notre formulaire de contact.

Actency propose une solution d’usine à sites basée sur la solution Drupal, découvrez-la : Drupal Factory

Vous vous intéressez aux usines à sites ?
Prenez un rendez-vous de 15 minutes pour discuter :

Elsa BESTAULT

Elsa Bestault
Directrice Conseil

Partagez toute l'actualité

Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Copier le lien

Populaires